Ce séminaire portera brièvement sur l'usage de la nourriture dans l'art depuis sa représentation dans la nature morte pour se centrer ensuite sur les diverses pratiques et actions performatives opérées dans l'espace public par de nombreux artistes contemporains. Même si le but n'est pas de tenter ici une généalogie complète de l'utilisation de la nourriture dans le champ de l'art, une cartographie sera dressée pour rendre compte de diverses pratiques depuis les futuristes, le manifeste du cubisme culinaire, Spoerri ou Miralda par exemple. Il se focalisera également sur la réactualisation de la pratique du banquet et de la valorisation de la conscience collective du partage dans l'action de se nourrir et de "manger ensemble". Celles-ci, aussi bien au niveau global que local, sont inséparables du contexte politique, économique, et social qui se trouve questionné dans des projets aussi divers que ceux de Rirkrit Tiravanija et ceux plus récents de Jorge Menna Baretto, Racheed Araeen ou Jean-François Boclé. La politisation de nos goûts et de nos habitudes alimentaires, la façon dont ce que nous mangeons détermine l'espace qui nous entoure font de la nourriture non pas uniquement un ingrédient à manger mais un "médiateur complexe dans la relation entre exposition, société et environnement". La nourriture et son partage deviennent alors une véritable matière à penser.